Audit énergétique industriel : la première étape vers une production plus verte

Audit énergétique industriel

Publié le : 04 décembre 20237 mins de lecture

Plus que jamais, les entreprises et les industries doivent apprendre à maîtriser leur consommation d’énergie. Pour ce faire, il est nécessaire d’obtenir un accompagnement en provenance d’une entreprise spécialisée dans l’audit énergétique. Vous êtes une entreprise, et vous souhaitez savoir comment mener un audit énergétique industriel ? Voici toutes les réponses ci-dessous.

Pourquoi mener un audit énergétique pour les industries ?

Certaines entreprises polluent plus que d’autres, et rejettent davantage de polluants dangereux dans l’atmosphère. C’est le cas par exemple des entreprises situées dans les secteurs de l’industrie (19% des émissions de gaz à effet de serre en France en 2022), de l’agriculture (19%) et du bâtiment (18%). Bien que des progrès soient progressivement mesurables en matière d’économie d’énergie, les efforts qui restent à fournir aux entreprises sont importants. Pour mieux connaître votre situation, établissez dès maintenant un audit énergétique en industrie.

L’audit est donc un excellent moyen d’identifier les postes les plus énergivores au sein d’une entreprise ou d’une industrie. Ceci afin de prendre des mesures concrètes visant à limiter au maximum la consommation et l’émission de polluants. Par la suite, un diagnostic est établi par un professionnel certifié, qui se charge de concevoir un plan d’action pour optimiser les dépenses ou les réduire si cela est possible.

Le diagnostic énergétique est-il réellement obligatoire ?

Ce faisant, vous êtes en droit de vous demander si vous devez obligatoirement réaliser un audit énergétique industriel et dans quelles circonstances. D’une manière générale, les pouvoirs publics encouragent vivement les entreprises en lien avec le secteur industriel à réaliser des audits, ceci afin de limiter leur consommation quotidienne. Néanmoins, il existe des cas où le diagnostic se révèle obligatoire. Pour en savoir plus à ce sujet, on pourra renvoyer à la directive européenne 2012/27/UE. Voici les cas pour lesquels vous pourriez être amené à réaliser une étude :

  • Si votre entreprise accueille plus de 250 salariés.
  • Si le chiffre d’affaires de votre entreprise dépasse les 50 millions d’euros, et si votre bilan est supérieur à 43 millions d’euros.
  • Si votre entreprise est intégré aux sites agricoles et les industries de production.

Si vous retrouvez votre situation dans ces quelques éléments, vous pourriez être amené à réaliser un audit énergétique tous les 4 ans sous peine de sanction.

Quels sont les avantages de l’audit énergétique ?

Votre entreprise est peut-être déjà bénéficiaire de la norme ISO 5 0001 : cette certification vous indique que votre entreprise est active dans la préservation du climat, dans la préservation des ressources et l’amélioration des résultats grâce à un management efficace de l’énergie. Toutefois, même dans ce cas de figure, rien ne vous empêche de réaliser un diagnostic de performance énergétique. Cette démarche de votre part présente plusieurs avantages :

  • Une étude vous permet de mieux orienter votre stratégie de consommation énergétique.
  • Vous réduisez toujours plus vos factures énergétiques.
  • Vous accédez progressivement à la neutralité carbone. Pour les entreprises, cette notion consiste à réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre, en compensant les émissions restantes dans le même temps.

Comment se déroule un audit énergétique dans les industries ?

Vous avez l’obligation de réaliser un audit énergétique industriel ? Dans ce cas, assurez-vous de contacter un organisme certifié, respectueux des normes européennes pour obtenir un audit valable. Voici quelques étapes successives rencontrées par les industries lors de la validation de l’audit :

  • L’identification des postes énergivores : votre interlocuteur se charge d’identifier les postes les plus consommateurs en énergie au sein de votre activité.
  • L’étude du comportement des utilisateurs et des salariés : cette partie est déterminante dans la conception de votre audit. Elle permet de mieux comprendre la responsabilité des utilisateurs dans la surconsommation de certaines machines sur un site industriel. Très souvent, une simple évolution du management peut suffire à réaliser des économies d’énergie.
  • Définir des indicateurs de performance pour mieux contrôler les dépenses liées aux énergies : les indicateurs de performance permettent de mieux contrôler les dépenses énergétiques, afin de prévenir le phénomène de surconsommation. Pour être performant sur cette matière, on renverra idéalement à la fiche IND-UT-134 proposée par l’ADEME. Le document en question propose un cadre d’exigences pour la mise en place d’une stratégie de réduction de la consommation d’énergie. En respectant les standards de cette fiche, les industries obtiennent la possibilité d’installer un système de mesurage d’indicateurs de Performance Energétique (IPE).
  • Déterminer un rendement de production : pour que la production soit optimale dans l’entreprise sans consommation de surplus d’énergie, il conviendra de définir un seuil minimum de rendement.
  • Etablir un cahier des charges, et y renseigner l’ensemble des actions : lorsque tous les indicateurs sont au point, un plan d’actions peut être élaboré afin de limiter les dépenses énergétiques. Cela peut passer, par exemple, par le changement de contrat avec votre fournisseur, une utilisation plus responsable du thermostat, etc. Dans tous les cas, vous échangez avec votre interlocuteur afin de déterminer les meilleures actions à mener pour réduire la consommation des énergies à l’intérieur des locaux.

Conclusion : quelle que soit la situation de votre activité professionnelle et les progrès réalisés en matière d’économies d’énergie, l’audit énergétique est un véritable atout. Il permet, dans un premier temps, d’identifier les usages et les secteurs qui peuvent faire l’objet d’une amélioration. Il donne ensuite la possibilité d’atteindre la neutralité carbone et de réaliser des économies considérables sur le long terme. Comme vous pouvez vous en douter, la réalisation d’un audit suppose de débloquer un budget – à définir selon la taille de votre entreprise. Comptez généralement entre 4 000 et 10 000 euros, avec la livraison d’un plan d’action. Dans tous les cas, cette démarche s’avère rentable pour votre activité.

Plan du site